KOUD’IP OU LA RENCONTRE

Brève épopée musicale

« De ceux qui parlent à ceux qui lisent… »
L’idée d’un spectacle est née du voisinage avec le village Saramaka à quelques kilomètres à peine de chez nous, à Saint-Jean du Maroni en Guyane.
Nous voulions témoigner des relations qui se sont établies, sans le truchement de la langue entre des cultures à la fois proches et pourtant, parfois si lointaines ; toutes issues de la fracture de l’esclavage : Bushinengé, antillaises, Créoles guyanaises, Négropolitaines.
Nous voulions dire comment on se croise, on se parle ou non, on se tait, on s’écoute, avec candeur, avec étonnement complice, avec irritation quelquefois.
Comment on s’accepte, comment on finit par se choisir.


© Philippe Ferrant