Saison

2021 - 2022

Edito

par Ewlyne Guillaume

Que la peste soit du covid !

«…Un monstrueux nuage apparut, venant de l’est, un nuage pourpre et massif, lourd de menaces, glissant lentement devant le ciel limpide. […] Les ténèbres s’appesantirent sur le pays et les hommes, dont le coeur était lourd, gardèrent les yeux tournés vers cette nuée terrifiante…»(1)

Dans le Decameron de Boccace, dont l’action se situe juste après la peste de 1348, sept garçons et trois filles fuient l’épidémie (ils se confinent ou s’isolent !) et, à tour de rôle, chaque jour, ils se content des histoires qui leur servent d’exorcismes et qui s’avèrent comme au théâtre, des révélateurs.

« Et de même que l’allégresse succède à la douleur, …. les misères sont effacées par la joie … la douceur et le plaisir …. »(2)

Vous partagerez avec nous tantôt le rire tantôt la gravité de nos « contes » et « racontars » à travers de la danse, des clowns, du théâtre, de la marionnette.

Et quand même… un petit poème populaire pour refouler la pestilence.

“Han, tapu  

Soso  
Han positif mi abi siki 
Tacoema  
Han PCR ! 
Bawbaw 
Han, siki edi  
Bouliki 
Han, madica kaba  
Tankao  
Ma 
Kontu schwiti  
Baya schwiti  
Kanda schwiti  
Singi schwiti  
Teat schwiti  
So 
Kong me oe go na Kokolampoe”

Ewlyne Guillaume

(1) Sir Arthur Conan Doyle  
(2) Giovanni Boccacio

L'équipe du Centre Dramatique vous souhaite une

Bonne rentrée théâtrale !

UN THÉÂTRE ÉQUITABLE

Le projet Kokolampoe dans sa dimension multiculturelle et sa volonté de travailler avec les identités plurielles s’est installé dans un lieu hautement symbolique, le bagne de Saint-Laurent du Maroni. Ce camp de la Transportation était le quartier général du bagne de Guyane jusque dans les années 1950. Des milliers de bagnards condamnés aux travaux forcés, dans le cadre de la « colonisation pénale » ont transité par ce camp pour être dirigés ensuite vers d’autres sites (Cayenne, les Iles du Salut). Seuls demeuraient à Saint-Laurent du Maroni, les transportés, condamnés à perpétuité.

Kokolampoe inverse le sens de l’Histoire en installant ici, non pas un théâtre clos, réservé à une élite, mais un théâtre ouvert sur le monde, consacré d’abord à toutes les formes du théâtre, ensuite destiné à tous les publics…

CAMP DE LA TRANSPORTATION À SAINT-LAURENT DU MARONI

Théâtre kokolampoe en version "Plein Air" - Camp de la Transportation

Le travail de Kokolampoe sur les auteurs, la parole et l’écriture trouve aussi un écho unique dans cette implantation géographique. En bordure du fleuve frontière (avec le Surinam) la population de Saint-Laurent du Maroni est en effet une population pluriethnique, constituée de communautés, créoles, noires et amérindiennes, de descendants de la colonie pénitentiaire, de communautés chinoise, hmong, javanaise, brésilienne, haïtienne mais aussi des réfugiés Surinamais.

Toutes ces communautés rassemblées sur ce même territoire forment un bassin culturel hors du commun sur le plan de la langue, de l’imaginaire et de la transmission.

Nos derniers articles de blog

Les Petites Géométries

Les petites géométries Compagnie Juscomama Accueil Spectacles Les Petites Géométries COMPLET Face à face, deux drôles de silhouettes s’observent. La...

Podcast des étincelles

Le centre dramatique Kokolampoe à Saint-Laurent du Maroni est un lieu magique au carrefour des cultures. Il accueille des artistes du monde entier, tout en s’inscrivant avec force sur son territoire.

Découvrez les étincelles qui font crépiter sa flamme à travers des interviews passionnées.

Podcast Les Etincelles Kokolampoe

Nos Partenaires

S'abonner à la newsletter