Festival Les Tréteaux du Maroni 2017

11e éd. du Festival

du 20 au 23 avril 2017

Portraits de Territoire


La programmation offrira de l’espace aux imaginaires de notre territoire. Nous avons, suivant les tracées de nos rencontres anciennes et à venir, invité des artistes dont nous avons côtoyé le travail, et dont les recherches nous ont nourris et émerveillés.
Nous avons eu envie aussi de mettre en avant la relève dans toute sa force et son enthousiasme

Avec Corps Accords la danseuse Josiane Antourel, les guitaristes : Wladimir Beltran, Serge Tamas, exploreront des errances maitrisées au gré de nos archipels.

La nuit des rois de William Shakespeare mis en scène par Delphine Cottu, interprété par
la 2e promotion du TEK (Théâtre-école Kokolampoe) en plateau partagé avec des anciens élèves de l’ENSATT ainsi que des comédiens martiniquais nous donnera à goûter avec ce « classique » la poésie de la diversité si nécessaire, par ces temps qui courent un vidé de carnaval inquiétant

Saisanda par la Cie Lobi Fii, nous plongera dans « la cruauté joyeuse » d’un conte saramaka.

La magie il en faut un peu beaucoup passionnément… Une séance peu ordinaire par la Cie Circo Aero, nous invitera à voyager dans le monde de l’invisible.

Portraits de territoire, projet qui a donné son thème au festival, en partenariat avec les Tréteaux de France, aura pour ambition de tisser une relation plus intime, plus complice entre le public et l’acte théâtral.

Les potins du fleuve (version courte) par la Cie les voleurs de soleil : ils joueront aussi des contes ! Oui, mais cette fois, pour les touts petits, nos chères petites « tèt grènin tèt grènin tèt grènin » et les autres !

Catharsis, de Gustave Akakpo mis en scène par Ewlyne Guillaume, réunira en plateau partagé des anciens du TEK et des nouveaux. Nous devons tellement de choses à Gustave Akakpo, auteur, brillant, généreux, en particulier d’avoir donné un socle, une dramaturgie à une génération de comédiens guyanais gourmands de jouer

Avec Latitude cirque, nous suivrons les évolutions de ces jeunes circassiens, qui sous la houlette de Yann Laforge nous forcent, depuis quelques années à regarder le ciel… étoilé et au delà…

Et si un homme raconte un peu de sa terre (s’il essaie, et peut-être va-t-il tomber contre un haut mur flamboyant où toute parole se consume ?).
Ô faites que mon peuple vive !…

Edouard Glissant
Ewlyne Guillaume et Serge Abatucci


Retrouvez le programme complet sur le site officiel ICI

Téléchargez le programme complet au format pdf ICI

Tagged under: