CRÉATIONS KOKOLAMPOE

Toutes les créations de la compagnie depuis 2007

Centre dramatique Kokolampoe
Scène conventionnée

FŒTUS

2020

Un jeune homme de 25 ans se retrouve face à son père, tombé dans le coma à la suite d’une défenestration. Il évoque les souvenirs de son enfance et de son adolescence, revenant sur ses relations familiales douloureuses, étouffantes…

SOLITAIRE

2020

C’est le monologue d’un homme solitaire et abstinent qui prétend ne pas l’être, qui refuse sa singularité. Il a une envie folle de plaire, une soif de popularité, il s’invente des talents, des voyages des conquêtes…
Mais, son désir d’amour est en fait un désir de fuir sa solitude ordinaire.

LE RETOUR DU ROI LION

2019

Yvelien, femme du plateau des Guyanes est hospitalisée dans un service psychiatrique.
Son « délire », la projette du fond de sa chambre, tour à tour, au cœur de l’épopée mandingue dans la savane africaine, puis au creux du « passage du milieu » entourée des odeurs répugnantes des corps, du bruit irritant des chaînes, enfin dans l’enfer des vergers aux fruits étranges.

LE CŒUR D’UN BOXEUR

2019

Dans une maison de retraite, la chambre de Léo vieux boxeur, est inconfortable, petite, un peu délabrée. Jojo, jeune « racaille » de 16 ans, est chargée, dans le cadre d’une sanction pénale, de la repeindre.
Léo et Jojo, deux personnes plongées dans un univers carcéral. Chacune dans sa solitude. Trois générations les séparent. La communication est difficile. La jeune est insolente, le vieux paraît sénile.
Ce sont des masques de défense ; ils apprennent peu à peu à se connaître.

CATHARSIS

2016

Une femme, quelque part en Afrique, crie ses douleurs. Elle est dans un cimetière, appréhendé ici comme lieu de transition entre deux vies –l’ancienne et la nouvelle– et rencontre successivement ses trois fils. Ils accusent leur mère ouvertement de les avoir abandonnés, de s’être prostituée. Ils n’en peuvent plus de cette douleur, de cette haine et de l’incompréhension. Une allégorie de la « mère » patrie et de ses enfants qui souffrent au présent et tremblent devant un avenir incertain.

À PETITES PIERRES

2017

Au village, une jeune fille se laisse séduire par “un qui revient de métropole”. C’est un crime ! 
Elle sera lapidée. La dessus, le père et l’ex-futur beau-père sont bien d’accord !
Il faut organiser, comme il se doit, une représentation punitive exhortant à la soumission les femmes spectatrices et, consacrant comme le veut l’usage, le fait que le corps de la femme appartient à l’homme. 
OUI MAIS… c’est sans compter sur l’intervention de la sœur ainée (féministe ce serait beaucoup dire) en tout cas émancipée qui, aidée du jeune amant, déploiera mille stratagèmes pour déjouer la sentence.

LE SONGE D’UNE AUTRE NUIT

2014

Des artisans, comédiens amateurs, répètent leur pièce de théâtre dans une forêt non loin de la ville. Ils ont été choisis pour animer les festivités de noces fastueuses qui auront lieu quatre jours plus tard dans la cité voisine. Il s’agit d’un mariage arrangé entre deux jeunes nobles, Hermia et Démétrius… Mais Hermia aime Lysandre et Démétrius est aimé par Héléna !

UNE ILIADE

2013

Dans L’Iliade d’Homère, il y a deux équipes, celle des Troyens et celle des Grecs, qui se livrent à une bataille impitoyable. Ce poème constitue un monument à la guerre : il chante la beauté paradoxale de celle-ci, comme si pour l’homme il n’y avait rien d’autre pour exister vraiment.